Altermondialisme

Uber (taxis) est désormais concurrencé par Eva, une coopérative québécoise avec Blockchain !

Uber (taxis) est désormais concurrencé par Eva, une coopérative québécoise avec Blockchain

Tandis que Uber est une entreprise privée à but lucratif domiciliée à Los Angeles aux États-Unis mais qui minimise ses impôts en transférant ses profits dans des paradis fiscaux, Eva est une création québécoise sous forme de coopérative entrée en activité le lundi 13 mai 2019 et dont tous les revenus, taxes et impôts demeurent au Québec.

À cette différence juridique entre Uber et Eva s’ajoute leur distinction quant à leurs modes de rémunération et de statut organisationnel de leurs chauffeurs de taxis/covoiturage respectifs, soit 75 % du tarif de chaque voyage revient au chauffeur de Uber à Montréal tandis que pour chaque passage de taxi, le chauffeur de Eva garde 85 % et recevra plus tard en sa qualité de membre associé de la Coopérative Eva une ristourne provenant des profits nets annuels futurs.


Uber du point de vue financier


Voici un aperçu sommaire des finances de Uber qui est entré à la Bourse de New York le 26 avril 2019 pour le prix unitaire par action de 45 $ US mais qui, depuis, se transige en-dessous de ce prix initial (aux alentours de 40 $ US), la somme de leurs actions inscrites en Bourse représentant une capitalisation boursière totale de 76.3 milliards de dollars US.

Qui plus est, les ventes de Uber se sont élevées à 11 270 000 000 $ US pour l’année 2018 (derniers chiffres vérifiés disponibles) avec des profits nets correspondants de 997 000 000 $ US ; le capital (ou équité comptable) était au 31 décembre 2018 de 10 098 000 000 $ US ;  la croissance annuelle des ventes a été de 42 % pour les années 2017/2018 et de 106 % pour les années 2016/2017.  (Source : Uber Yahoo Finance)

 

Eva et la Blockchain (ou « chaîne de blocs »)

 

La chaîne de blocs est au cœur du modèle d’Eva. Il s’agit d’un registre numérique de transactions décentralisé qui permet de stocker des renseignements de façon sécuritaire, puis de les transférer sans intermédiaire.

De cette manière, la sécurité et la confidentialité des membres sont garanties. Au lieu de recourir à un serveur centralisé, la chaîne de blocs décentralise les données confidentielles, auxquelles même Eva n’accède pas. L’information ne circule ainsi qu’entre le passager et le chauffeur. Pas question, donc, de la vendre à des sources intéressées. « Chez nous, les gens ne deviennent pas un produit qu’on vend, indique le duo d’entrepreneurs. Nous ne pouvons pas marchander les données puisque notre technologie ne nous le permet pas. Nos relations ne reposent pas sur un rapport fournisseur et client, mais bien sur un rapport entre membres. »

Eva entend aussi déployer des coopératives locales dans des territoires géographiques déterminés, lesquels bénéficieront des fruits de l’organisation. Ainsi, alors qu’Uber retient le quart d’une commission pour chaque course, Eva n’en conservera que 15 %. Les deux tiers de cette somme seront versés auxdites coopératives locales. L’entreprise en gardera 1 %, alors que les 4 % restants seront déposés dans un fonds commun offrant une récompense collective à tous les membres de la coopérative.

 

Coopératisme = antithèse du capitalisme sauvage


Le paradigme coopératif est une matrice philosophique dévoilant l’Homo cooperatus pour une oikonomia renouvelée selon la thèse de doctorat de André Martin publiée en 2016.

Selon Martin, une coopérative « est une association de personnes réunies sur une base volontaire afin de satisfaire des aspirations et des besoins d’ordre économique, social et culturel par le biais d’une entreprise collective où le pouvoir est exercé démocratiquement ».

Dans la réalité – par-delà cette définition abstraite de la coopérative -, Eva en est une trèstrès intéressante application québécoise concrète à qui je souhaite la meilleure des chances.


Daniel Clapin-Pépin MBA, Scol.Ph.D. (Science-Po)
Professeur à l’École des sciences de la gestion
Université du Québec à Montréal
Département des sciences comptables

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *