Altermondialisme

Pour le dollar américain comme monnaie d’un futur Québec indépendant !

Pour le dollar américain comme monnaie d’un futur Québec indépendant - Altermondialisme

Si l’on accepte que l’avènement éventuel de l’indépendance politique du Québec représentera par définition une rupture radicale avec le statu quo antérieur, il nous faut dès lors être cohérent avec les divers changements économiques qui pourront en découler, notamment au plan monétaire.

Monnaie du Québec

Se pose alors la question de savoir quelle serait la meilleure monnaie pour un Québec indépendant ?

 

Telle est l’une des nombreuses questions existentielles qui se poseront au peuple québécois le jour où la province du Québec se métamorphosera en un nouveau pays internationalement reconnu pour être ajouté à la liste actuelle des 193 membres des Nations unies, ce que personnellement je souhaite, et qui est l’objectif # 1 du Parti québécois.

Les trois principales réponses possibles à cette question sont 1) le « statu quo ante » en conservant la monnaie actuelle du dollar canadien ou 2) la créativité d’une toute nouvelle monnaie québécoise dont le nom même nous est à ce jour inconnu (pouvant être le « Québor » ou encore le « Québar » ou bien toute autre appellation qui pourrait être déterminée par voie d’un grand concours public) ou 3) le ralliement géostratégique international à la monnaie la plus utilisée au monde en termes de transactions commerciales, soit le dollar américain.

D’une part, le dollar US – ou USD – est non seulement la monnaie nationale des États-Unis, mais elle est aussi celle de ses territoires d’outre-mer (comme Porto Rico) ainsi que de nombreux autres pays politiquement souverains et indépendants tels que l’Équateur, le Zimbabwe, la Micronésie, les Îles Marshall, le Panama, le Salvador, le Timor oriental, etc.

D’autre part, au plan du tourisme québécois extérieur, nombreux sont celles et ceux qui préféreraient aller passer quelques jours sur l’une des plages de la côte Est des États-Unis – au lieu des mornes plaines de l’Ouest canadien – s’il leur était possible de bénéficier du remarquable avantage de disposer du dollar américain à titre de monnaie internationale en lieu et place du dollar canadien actuel.

Par exemple, pour un court séjour d’une semaine aux États-Unis, cet avantage monétaire est facile à chiffrer en recourant, sur Internet, au convertisseur de devises de la Banque du Canada qui nous apprend que le 19 août 2016, il m’aura fallu sacrifier 22 % de mon pouvoir d’achat en acceptant de budgétiser une somme de 1000 $ canadiens pour n’obtenir, en échange, que 870 dollars USD.

Personnellement, en ma qualité d’indépendantiste québécois tout à la fois francophone, laïciste, antimonarchiste, républicaniste et sécessionniste du sale Canada pétro-pollueur (en somme, anti-statuquotiste), je suis favorable à 1) l’adoption du dollar américain en lieu et place du maintien du dollar canadien (tel que proposé par Martine Ouellet dans son projet de Constitution Initiale de la République du Québec) avec, en sus et en complément, 2) la création d’une “monnaie locale” uniquement à usage interne.

Pour conclure, j’ajouterai qu’une analyse plus articulée au plan géopolitique – telle celle de Jean-Jacques Nantel -, concernant l’histoire du Québec ainsi que sa géographie et son économie nous démontre que si le passé s’est déployé selon le vieil axe est-ouest canadien (au détriment du Québec), le futur est appelé à renforcer sans cesse l’axe nord-sud du commerce Québec-USA, toutes choses qui favorisent logiquement l’adoption du dollar américain comme devise internationale du futur Québec indépendant.

 

Daniel Clapin-Pépin MBA, Scol.Ph.D. (Science-Po)
Professeur à l’École des sciences de la gestion
Université du Québec à Montréal
Département des sciences comptables

 

 

 

1 Commentaire

  1. Benoît Lariviere

    Je suis un partisan du dollars américain dans un Québec indépendant. Mais pourquoi attendre. Pourquoi ne pas l’utiliser au quotidien. J,ai un compte en dollars américain, c’est un bon départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *