Altermondialisme

Écologie Financière

écologie financière

L’AVENIR EST INCERTAIN ! => vrai

et donc l’AVENIR EST IMPRÉVISIBLE ! => FAUX

L’écologie financière est une nouvelle vision (théorique) et application (pratique) de la finance dans une perspective écologique où les variables économiques (tels les coûts et les prix en comptabilité et en finance) sont dépendantes et varient en fonction de variables écologiques comme suit :

Y = f (X) = ÉCONOMIE = f (ÉCOLOGIE)

En guise d’illustration, voici 12 tendances « lourdes » de fond à moyen terme (de 1 à 5 ans) et à long terme (plus de 5 ans) qui correspondent scientifiquement et statistiquement à des quasi-certitudes, lesquelles « détermineront » assurément l’avenir « prévisible », les 10 premières étant à la hausse tandis que les 11ème et 12ème sont en continuelle décroissance ;  ces tendances & quasi-certitudes constituent les prémisses écologiques ainsi que la matrice mathématique de l’écologie financière.

1) Démographie => de 7,3 milliards d’âmes en 2015 à 9 G en 2050

2) Consommation mondiale (en fonction de 1)

3) Pollutions globales (en fonction de 1+2)

4) Émissions de gaz à effet de serre => Chaos climatique (F(1+2+3))

5) Niveau des mers (en fonction de 4)

6) Énergies alternatives propres (éolienne, solaire, hydrogène, etc.

7) Marchés du carbone => prix par tonne de CO2 (F(1+4+6))

8) Prix des matières premières :  blé, maïs, soja, minerais, etc.

9) Efficacité énergétique et écoefficience techno-industrielle

10) Conscience écologique et politique des limites environnementales

11) BAISSE : Biodiversité (en fonction de 2+3+4)

12) BAISSE : Réserves de pétrole ou « Peak Oil » (F(2+6))

 

Daniel Clapin-Pépin, MBA, Scol.Ph.D. (Science-Po)